Jean-Denis Déraspe

Bonjour. Je suis Jean-Denis.

J’écris sur la santé, la gestion du stress et le développement personnel.

Je suis aussi l’auteur du livre 1 minute par jour pour moins de stress et d’anxiété. Depuis la pandémie de coronavirus / Covid-19, je vous offre mon livre entier en téléchargement gratuit ici.

Cliquez ici pour recevoir le livre

3 buts pour contrer l’éparpillement ou le TDAH des entrepreneurs

Vous vous sentez submergé et éparpillé?

Moi aussi!

J’ai peut-être un antidote pour vous…

Pour vous mettre en contexte, hier soir, je discutais de ma journée de travail avec ma blonde. Je lui disais être insatisfait de ma journée.

J’avais l’impression d’avoir travaillé fort, mais de ne pas avoir avancé. Je ressentais un peu la même chose en pensant à mes journées précédentes.

J’étais frustré et déçu.

Vous manquez de sommeil et vous êtes en couples? J’ai 2 suggestions pour vous…

J’ai deux questions pour vous:

  1. Êtes-vous en couple?
  2. Avez-vous déjà manqué de sommeil?

Si oui, vous avez sûrement remarqué que ce manque de sommeil multiplie les tensions et les conflits!

Non? Vous m’étonnez!

Mais saviez-vous que ce manque de sommeil change aussi la façon dont votre corps réagit aux conflits?

Plus vous manquez de sommeil, plus votre corps génère de l’inflammation après un conflit.

Et c’est important…

Comment gérer son temps et ses priorités à l’aide de la matrice d’Eisenhower

« Quel est votre but? Quelle est votre vision? Sans but et sans vision, vous ne faites que dériver et vous n’aboutirez nulle part. »
– Arnold Schwarzenegger

Avez-vous parfois de la difficulté à gérer votre temps et vos priorités? C’est aussi mon cas. Récemment, je me suis mis à utiliser un outil appelé la matrice d’Eisenhower pour mieux y arriver. Voici comment je l’utilise.

Au cas où vous vous poseriez la question : oui, il s’agit bien d’un outil conçu par Dwight D. Eisenhower, le 34e président des États-Unis.

La peur, la confiance en soi et l’action

“Faites, chaque jour, une chose qui vous fait peur”
– Eleanor Roosevelt.

Il y a deux façons de voir la relation entre la peur, la confiance en soi, et l’action. La première est que la confiance précède l’action, ce qui ressemble à ceci:

“J’ai confiance en moi, j’ose donc passer à l’action…”

“Je n’ai pas peur de cela (parler en public, aborder un étranger, quitter mon emploi, retourner aux études, etc.), j’ose donc agir…”

Cette façon de voir s’illustre aussi de la manière suivante:

“Si seulement j’avais plus confiance en moi, j’agirais…”

“Si seulement j’avais moins peur de cela, j’essayerais…”

Autrement dit, le manque de confiance en soi et la peur sont ici perçus comme les causes de l’inaction. La solution serait donc d’augmenter mon estime de moi ou d’atténuer ma peur pour réussir à passer à l’action.

Je ne suis pas un grand partisan de cette vision des choses.

Go to Top