Si vous deviez choisir entre l’exercice physique ou l’alimentation pour perdre quelques livres en trop, lequel choisiriez-vous?

Les deux sont-ils aussi efficaces?

Selon un sondage, environ 70 % des Américains pensent que l’exercice physique et l’alimentation sont aussi importants pour perdre du poids. Donc une efficacité égale.

Environ 20 % croient que l’exercice est plus important que l’alimentation. Et seulement 10 % pensent que l’alimentation est le facteur le plus important.

Qu’en pensez-vous?

En réalité, seuls 10 % des gens ont raison.

L’alimentation est DE LOIN le facteur le plus important pour perdre du poids. De loin.

D’abord, pourquoi prend-on du poids?

L’équation est assez simple. Comme être humain, on accumule de la graisse lorsqu’on consomme plus de calories qu’on en dépense. C’est un mécanisme de survie. Notre corps est fait pour stocker des réserves d’énergies sous forme de graisse, au cas où la nourriture se ferait rare.

Le hic, c’est que la nourriture n’est jamais rare. Du moins pour tous ceux qui ont une certaine aisance financière. Les ravages de la pauvreté, c’est une autre histoire.

Donc, on accumule de la graisse lorsqu’on mange plus de calories qu’on en dépense.

À partir de cette équation, ça devient facile de se dire “je veux perdre du poids, je dois donc soit manger moins de calories, ou dépenser plus de calories”.

Simple, non?

Justement, c’est un peu trop simple.

Oui, faire de l’exercice brûle des calories.

Mais ce qu’on ne nous dit pas, c’est qu’il faut ÉNORMÉMENT d’exercice pour brûler même un peu de calories. C’est donc extrêmement difficile (voir même impossible) de compenser un excès de calories mangées seulement en faisant plus d’exercice.

La preuve: des chercheurs ont mesuré l’impact de l’exercice seul sur la perte de poids. Et leurs résultats sont frappants. En essayant de perdre du poids seulement avec l’exercice physique, les participants perdaient en moyenne 3 livres en 6 mois.

Je ne sais pas pour vous, mais 3 livres en 6 mois, je trouve ça déprimant!

Et c’est exactement ce qui se passe avec les gens qui essaient la même chose. Ils finissent par se décourager et abandonnent. C’est normal, ça ne fonctionne pas vraiment.

L’autre réflexe est de se dire “je vais m’entraîner PLUS”, là je vais perdre du poids. Bon, oui, c’est possible, mais encore là. Habituellement, faire plus de ce qui ne marche déjà pas, c’est rare que ça donne des résultats spectaculaires.

Voulez-vous un exemple?

Des études ont démontré que la plupart des gens actifs font environ de 2 heures d’exercice par semaine. 2 heures d’entraînement par semaine, c’est quand même un niveau raisonnable d’activité physique. Non?

Effectivement. 2 heures, c’est bien.

Maintenant, si on se dit que ces 2 heures d’activité physique sont d’intensité modérée, comme le vélo par exemple. On brûle en moyenne 350 calories par heure d’exercice modéré. On multiplie ces 350 calories par 2 (car 2 heures par semaine) et ça nous donne : 700 calories brûlées par semaine.

700 calories, c’est bon non?

Oui, c’est excellent!

Maintenant, prenons ces 700 calories brûlées par semaine, et divisons ça par 7 jours. Ça nous donne 100 calories brûlées par jour. Grâce à 2 heures d’entraînement par semaine.

Eh bien… voyons ça de plus près:

100 calories, c’est l’équivalent d’un biscuit, d’une cuillère d’huile ou d’un carré de beurre.

Donc, si je mange un biscuit, une cuillère à soupe d’huile (15 ml), ou un carré de beurre par jour, j’annule complètement mes 2 heures d’exercice physique par semaine. Voilà pourquoi il est si difficile de perdre du poids par l’exercice. Le moindre aliment riche en calories vient complètement annuler des heures d’efforts.

Je sais, c’est un peu déprimant!

D’un autre côté, ça peut être drôlement excitant. Parce que ça veut aussi dire que si je choisis de manger un biscuit de moins par jour (ou une cuillère d’huile ou un carré de beurre) j’ai autant d’impact sur mon poids que si je fais 2 heures d’activité physique par semaine.

Ça, c’est excitant! 🙂

Vous voulez un autre exemple?

Je vais reprendre mon exemple précédent.

Une personne qui a un surplus de poids et qui fait 1 heure d’activité physique d’intensité modérée, comme le vélo, va brûler environ 350 calories.

En comparaison, des études démontrent que la plupart des collations, des jus de fruits, des boissons, des croissants, des pizzas, et autres aliments transformés sont consommés à un rythme de 70 calories par minute!

Oui, 70 calories par MINUTE!

Donc, lorsqu’on collationne avec des aliments transformés, en seulement 5 minutes on annule 1 heure complète d’exercice physique.

Alors, qu’est-ce qui vous semble le plus difficile?

Laisser tomber ce biscuit, cette cuillère d’huile, ce carré de beurre?

Ou faire 2 heures d’exercice supplémentaire par semaine à chaque carré de beurre ou chaque biscuit que vous mangez quotidiennement?

Personnellement, je choisis de laisser tomber un biscuit et le beurre!

Et je relaxe devant la télé. 😉

Non, sans blague, je m’entraîne quand même.

L’exercice physique est essentiel pour la santé cardiaque, le cerveau, la prévention du cancer, la masse musculaire, la densité osseuse. C’est aussi primordial pour la santé mentale.

Bref, je bouge!

Mais je suis conscient que c’est d’abord et avant tout l’alimentation qui gère mon poids. Et non l’exercice.

 

Recevez mes MEILLEURS articles

Inscrivez-vous. C'est gratuit.

Aimeriez-vous apprendre:

• Comment j'ai perdu 45 livres et atteint mon poids santé?

• Comment je gère mon stress et mon anxiété?

• Et plein d'astuces sur la santé globale?

 

Sources :

2011 Food & Health Survey: consumer attitudes toward food safety, nutrition & health. International Food Information Council Foundation. May 5, 2011.

Levine JA. Nonexercise activity thermogenesis—liberating the life-force. J Intern Med. 2007;262(3):273–87.

Thomas DM, Kyle TK, Stanford FC. The gap between expectations and reality of exercise-induced weight loss is associated with discouragement. Prev Med. 2015;81:357–60.

Kelly AS. Debunking the myth: exercise is an effective weight loss treatment. Exerc Sport Sci Rev. 2015;43(1):2.

Bishay RH, Kormas N. Halving your cake and eating it, too: a case-based discussion and review of metabolic rehabilitation for obese adults with diabetes. Curr Diabetes Rev. 2018;14(3):246–56.