Avez-vous déjà remarqué? Plus on mange un même aliment, plus il devient monotone.

Par exemple, prenez votre aliment préféré. N’importe lequel. Ensuite, essayer de manger SEULEMENT CET ALIMENT, matin, midi, soir, pendant 2 jours.

Après 2 jours, vous serez probablement dégoûté.

En passant, n’essayez pas réellement ça à la maison! C’est un exemple pour illustrer mon propos. 😉

Toute votre vie, vous avez adoré cet aliment. Après 2 jours à ne manger que ça, vous devez presque vous forcer à le manger. Quand on mange encore et encore le même aliment, notre cerveau le trouve monotone et il en veut de moins en moins.

Notre cerveau n’aime pas la monotonie.

Résultat : on mange de moins en moins de calories même si notre diète (malsaine et monotone) n’a pas changé. L’inverse est aussi vrai. Plus nos aliments sont variés, plus notre cerveau est excité et plus nous avons envie de manger.

En fait, ce dégoût de notre cerveau pour la monotonie est si puissant, que le simple fait d’IMAGINER manger encore et encore le même aliment réduit la quantité qu’on mange réellement! C’est ce que démontrent les études.

Vous me voyez venir?

C’est pourquoi LA PIRE chose à faire est d’avoir une variété de malbouffe à la maison. Notre cerveau a à peine le temps de trouver ce biscuit monotone qu’il se met à désirer ce muffin, ce chocolat, cette crème glacée, ces chips, cette boisson gazeuse, ce croissant, ce bacon, ces frites.

Donc, on mange infiniment plus de calories.

Mais si on utilisait ce mécanisme de notre cerveau pour perdre du poids?

Par exemple, si vous devez absolument manger des aliments gras, sucrés, riches en calories ou moins bons pour la santé, pourquoi ne pas limiter votre choix à un seul de ces mauvais aliments? Choisissez un aliment de malbouffe que vous pouvez avoir dans votre garde-manger. Un seul.

À l’inverse, multipliez la variété de fruits, de légumes, de protéines maigres et autres aliments non transformés. Plus il y aura de variété, plus vous en mangerez.

Et ça aura 3 effets bénéfiques.

D’abord, vous mangerez beaucoup plus de fruits, de légumes et d’aliments santé. Vous nourrirez votre corps avec un paquet de molécules anti-cancer, anti-inflammatoires, protectrices pour le coeur, les artères et le cerveau.

Ensuite, comme votre estomac sera toujours plein (de bons aliments non transformés), vous aurez naturellement moins faim pour manger des aliments riches en calories. Vous serez toujours rassasié, mais vous perdrez quand même du poids.

Finalement, même lorsque vous aurez faim, vous aurez moins envie de manger cet unique aliment de malbouffe. Votre cerveau regardera la variété d’aliments santé et la comparera à la monotonie de cet aliment de mal. Entre la monotonie et la variété, votre cerveau choisira l’excitation de la variété. Même si c’est une variété de fruits et de légumes.

Là encore, vous perdrez du poids.

Notre cerveau adore la variété et déteste la monotonie. On peut exploiter ce mécanisme pour perdre du poids et être plus en santé.

 

Recevez mes MEILLEURS articles

Inscrivez-vous. C'est gratuit.

Aimeriez-vous apprendre:

• Comment j'ai perdu 45 livres et atteint mon poids santé?

• Comment je gère mon stress et mon anxiété?

• Et plein d'astuces sur la santé globale?

 

Sources :

Morewedge CK, Huh YE, Vosgerau J. Thought for food: imagined consumption reduces actual consumption. Science. 2010;330(6010):1530-3. Johnson F, Wardle J. Variety, palatability, and obesity. Adv Nutr. 2014;5(6):851-9.

Vadiveloo MK, Parekh N. Dietary Variety: An Overlooked Strategy for Obesity and Chronic Disease Control. Am J Prev Med. 2015;49(6):974-9.

Meengs JS, Roe LS, Rolls BJ. Vegetable variety: an effective strategy to increase vegetable intake in adults. J Acad Nutr Diet. 2012;112(8):1211-5. Vadiveloo MK, Campos H, Mattei J. Seasoning ingredient variety, but not quality, is associated with greater intake of beans and rice among urban Costa Rican adults. Nutr Res. 2016;36(8):780-8.