Vous manquez de sommeil et vous êtes en couples? J’ai 2 suggestions pour vous…

J’ai deux questions pour vous:

  1. Êtes-vous en couple?
  2. Avez-vous déjà manqué de sommeil?

Si oui, vous avez sûrement remarqué que ce manque de sommeil multiplie les tensions et les conflits!

Non? Vous m’étonnez!

Mais saviez-vous que ce manque de sommeil change aussi la façon dont votre corps réagit aux conflits?

Plus vous manquez de sommeil, plus votre corps génère de l’inflammation après un conflit.

Et c’est important…

D’abord, parce que l’inflammation augmente les symptômes de toutes maladies inflammatoires.

Ensuite, parce que l’inflammation chronique semble réduire l’espérance de vie.

L’inflammation chronique est en effet de plus en plus reconnue comme un facteur prédisposant aux maladies cardiaques de même qu’à certains cancers.

L’étude en question

Dans une étude publiée dans Psychoneuroendocrinology, les chercheurs ont recruté des couples mariés.

À chaque visite, les couples rapportaient la durée de leur nuit de sommeil, puis subissaient un prélèvement sanguin. Les chercheurs analysaient leur sang pour y trouver 2 marqueurs inflammatoires.

Puis, le couple devait discuter d’un sujet délicat. Un 2e prélèvement sanguin était effectué après la discussion épineuse.

Résultats:

  1. Le manque de sommeil augmentait la fréquence et l’intensité des conflits.
  2. Moins les participants dormaient, plus l’inflammation était élevée dans leur sang après le conflit.
  3. Cependant, les couples qui pratiquaient certaines stratégies de communication étaient protégés.

Première solution : dormez plus de 7 heures.

Lorsque les 2 partenaires dormaient moins de 7 heures, leurs chances de se mettre en colère augmentaient. Même chose pour la réponse inflammatoire aux conflits.

En fait, chaque heure de sommeil perdue augmentait cette réponse inflammatoire de 6 % en moyenne. Et plus l’argument était sévère, plus l’inflammation augmentait rapidement.

Durant un conflit sévère, chaque heure de sommeil perdue augmentait l’inflammation de 10 %.

Deuxième solution : Exprimez vos émotions et pratiquez la réévaluation cognitive.

Les chercheurs ont aussi remarqué que lorsque les partenaires exprimaient plus leurs émotions et qu’ils pratiquaient la réévaluation cognitive, ils étaient protégés.

Chez ces couples, l’inflammation n’augmentait pas, et ce, malgré le conflit et le manque de sommeil.

La réévaluation cognitive, c’est tenter de voir les choses sous un angle différent. C’est reconnaître nos schémas de pensée négatifs et les recadrer de manière plus positive.

Voici un exemple de réévaluation cognitive:

  • « Non! Pas encore ce sujet de conversation! Pourquoi faut-il qu’on revienne toujours là-dessus!? »

Ou…

  • « Ce sujet revient encore une fois. C’est une nouvelle occasion de mieux se comprendre et se connaître mutuellement. »

Autre exemple:

  • « Merde! Encore un bouchon de circulation! Je vais être en retard. Mon patron va me réprimander! »

Ou…

  • « Bon. Je ne peux pas y faire grand-chose. Profitons-en pour écouter de la musique ou un livre audio. Au moins je vais apprendre quelque chose. »

Leçons à retenir:

  1. Dormez plus de 7 heures.
  2. Exprimez vos émotions.
  3. Pratiquez la réévaluation cognitive. Ouvrez-vous à d’autres façons de voir le conflit et le problème.
Merci pour votre lecture! 😀

Une vie moins stressante...

Ça vous intéresse?

Je vous montre comment.

OUI, Bien sûr!

 

 

Source:
Stephanie J. Wilson et al, “Shortened sleep fuels inflammatory responses to marital conflict: Emotion regulation matters.” Psychoneuroendocrinology, May 2017; 79: 74 DOI: 10.1016/j.psyneuen.2017.02.015

Image : Brooke Cagle

Ce site ne fournit aucun avis médical, traitement ou diagnostic. Les déclarations ci-dessous sont importantes.
Avertissement médical | Mentions légales | Déclaration d'affiliation | Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | Droits d'auteur
Copyright © 2017 Jean-Denis Déraspe. Tous Droits Réservés.