Donnez du sang et sauvez une vie… la vôtre!

  • Don de sang, fer, maladie cardiaque, coeur, cancer, viandes rouge, fer héminique

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de l’importance de donner. Donner du sang, plus précisément. Vous pourriez ainsi sauver deux vies : celle du receveur… et la vôtre!

Car, croyez-le ou non, perdre régulièrement du sang peut vous sauver la vie.

Pourquoi donner du sang régulièrement?

Parce que, si vous êtes carnivore, vous êtes potentiellement à risque d’accumuler trop de fer dans votre sang. C’est surtout vrai pour les hommes (ou les femmes qui ont passé l’âge de la ménopause ou qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas leurs règles).

Je l’ai appris à mes dépens en constatant que mon taux de ferritine (réserves en fer) était trop élevé.

J’ai donc fait ce que je me promettais de faire depuis des années, mais que je repoussais sans cesse en me trouvant toutes sortes d’excuses : j’ai commencé à donner du sang. J’en suis à mon deuxième don. J’ai aussi éliminé la viande rouge de mon alimentation.

Parce qu’elles perdent du sang régulièrement, les femmes sont beaucoup moins à risque. Alors qu’une femme entre 19 et 50 ans devrait consommer 18 milligrammes de fer par jour, les hommes n’ont besoin que de 8 milligrammes 1. Et 8 milligrammes, c’est assez facile à dépasser.

C’est ce que j’ai constaté en réalisant que mon taux de ferritine était trop élevé, même si je ne consommais de la viande rouge qu’occasionnellement.

Quel est le problème avec la viande?

Nous consommons deux formes de fer : le fer héminique et le fer non héminique.

  • Le fer héminique se retrouve dans les viandes.
  • Le fer non héminique se retrouve dans les végétaux comme le soya, les légumes verts, les légumineuses, le blé entier, les noix, etc.

Le problème est que le corps humain traite ces deux formes de fer de manière différente. Il contrôle mieux l’absorption du fer contenu dans les végétaux que l’absorption du fer contenu dans les viandes.

Par exemple, si vous manquez de fer, votre corps augmente le taux d’absorption du fer non héminique (végétaux). Si, au contraire, vous avez trop de fer, votre corps diminuera son absorption pour éviter une surcharge.

Pour le fer contenu dans les viandes, c’est une autre histoire. Le corps humain semble avoir plus de difficulté à contrôler son absorption. Donc, même si vous avez trop de réserves de fer, le fer que vous mangez dans la viande continuera de s’accumuler au même rythme.

Des maladies cardiaques jusqu’au cancer

Et que se passe-t-il lorsqu’on accumule trop de fer dans notre sang?

Nous augmentons sensiblement notre risque de crises cardiaques, de divers cancers et donc de mort prématurée. En fait, une étude de l’Université de l’Indiana démontre que la consommation du type de fer contenu dans la viande augmenterait de 57 % le risque de maladie coronarienne 2.

D’où l’importance :

  1. De manger moins de viande, en particulier la viande rouge.
  2. D’éviter les suppléments de fer et les multivitamines contenant du fer (sauf sur avis d’un médecin)
  3. De donner du sang régulièrement.

Donnez du sang et sauvez deux vies

Perdre du sang régulièrement est la seule façon de se débarrasser du surplus de fer que l’on accumule avec le temps. Si vous êtes un homme ou une femme ménopausée, il est donc particulièrement important de donner du sang.

En effet, les études démontrent que le simple fait de donner régulièrement du sang réduirait le risque de crise cardiaque chez les hommes 3. De même, ces dons de sang pourraient réduire certains risques de cancers 4.

Alors, pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups? Donnez du sang pour sauver la vie d’une personne qui en a besoin. Et faites-le aussi pour sauver la vôtre!

Merci pour votre lecture! 😀

Une vie moins stressante...

Ça vous intéresse?

Je vous montre comment.

OUI, Bien sûr!

 

Image : Holiho

Sources:

  1. https://ods.od.nih.gov/factsheets/Iron-HealthProfessional/
  2. http://jn.nutrition.org/content/144/3/359
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9737556
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19018762
Ce site ne fournit aucun avis médical, traitement ou diagnostic. Les déclarations ci-dessous sont importantes.
Avertissement médical | Mentions légales | Déclaration d'affiliation | Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | Droits d'auteur
Copyright © 2017 Jean-Denis Déraspe. Tous Droits Réservés.