Pourquoi ne pas enseigner la méditation pleine conscience à nos enfants?

  • méditation pleine conscience, enfants, anxiété, stress, école, hyperactivité, tdah

On le sait, nos enfants sont de plus en plus stressés. Assis dans les classes du matin au soir, leurs journées sont réglées au quart de tour. Devant l’obligation d’apprendre et de suivre le rythme imposé par leur classe, ceux-ci se sentent de plus en plus anxieux.

Pour leur venir en aide, des chercheurs ont eu l’idée de leur enseigner la méditation pleine conscience. Et ça marche.

Les enfants et les troubles psychologiques

Il est bien connu que l’anxiété vécue par nos enfants a un impact négatif sur leur performance académique, leur capacité d’apprentissage et leur comportement.

Sous le poids de ce stress, certains enfants réagiront en adoptant des comportements agressifs. D’autres vivront des épisodes de déprime de plus en plus fréquents.

La situation est préoccupante. Selon l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, jusqu’à 20 % des enfants et des jeunes Canadiens pourraient souffrir d’une maladie mentale.

On parle notamment de troubles anxieux, de troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), de dépression, de troubles de conduite, de psychose, de troubles du sommeil et de troubles alimentaires.

La méditation pleine conscience pour soulager l’anxiété des enfants

Nous pourrions être tentés de croire que la tendance est irréversible. Après tout, quel pouvoir avons-nous face à cette société de performance où tout va de plus en plus vite? Nous pourrions aussi attendre une réforme majeure de notre système d’éducation.

Or, plusieurs études démontrent que de petites initiatives, toutes simples, peuvent parfois faire la différence.

Par exemple, dans une étude publiée dans le Journal of Applied School Psychology, des chercheurs ont mesuré l’impact de la méditation pleine conscience sur la capacité d’attention des enfants, de même que sur leur anxiété.

Aux fins de l’étude, on a enseigné les bases de la méditation pleine conscience à des enfants de première, deuxième et troisième années. Ainsi, les enfants apprenaient la pleine conscience par des activités de conscience du souffle, de scan corporel, de mouvements et de conscience sensorimotrice. Le programme comprenait 12 ateliers, offerts au rythme d’un atelier toutes les semaines.

Moins d’anxiété et une meilleure capacité d’attention

À la fin des 12 ateliers, les enfants ayant participé au programme affichaient une amélioration de leur capacité d’attention et de leurs aptitudes sociales en comparaison aux enfants n’ayant pas participé.

De plus, les enfants ayant participé au programme de pleine conscience ressentaient moins d’anxiété liée aux examens que les enfants n’ayant pas participé. Comme quoi certaines initiatives toutes simples peuvent parfois améliorer les choses.

Pourquoi ne pas le faire nous-mêmes?

Et pour ceux qui attendent que notre gouvernement mette en place un programme de méditation pleine conscience pour nos enfants… pourquoi ne pas le faire nous-mêmes? Pourquoi ne pas investir quelques minutes par jour pour apprendre la pleine conscience et la pratiquer avec notre enfant?

Merci pour votre lecture! 😀

Une vie moins stressante...

Ça vous intéresse?

Je vous montre comment.

OUI, Bien sûr!

 

Image : Holgi
Sources :
1 : Napoli, M., Krech, P., & Holley, L. (2005). Mindfulness Training for Elementary School Students: The Attention Academy. Journal of Applied School Psychology, 21(1), 99-125.
2 : http://www.douglas.qc.ca/info/enfants-sante-mentale

Ce site ne fournit aucun avis médical, traitement ou diagnostic. Les déclarations ci-dessous sont importantes.
Avertissement médical | Mentions légales | Déclaration d'affiliation | Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | Droits d'auteur
Copyright © 2017 Jean-Denis Déraspe. Tous Droits Réservés.