Dépression : la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience réduirait le risque de rechute

  • Dépression : Prévenir la rechute, thérapie, méditation pleine conscience

Alors que plusieurs médicaments et thérapies sont disponibles pour traiter la dépression et en prévenir les rechutes, un nouveau joueur commence à faire sa place: la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience. Et les résultats semblent prometteurs.

La dépression

À moins de vivre sur une autre planète, vous en avez probablement déjà entendu parler, ne serait-ce que grâce aux efforts de sensibilisation des gouvernements, entreprises privées et organismes à but non lucratif. Vous avez peut-être même connu cette épreuve de très près, que ce soit sur le plan personnel ou à travers la souffrance d’un proche.

Difficile de trouver quelqu’un qui n’a pas connu cette maladie de près. La dépression est en effet l’un des troubles d’ordre psychologique les plus fréquents, affectant environ un homme sur six et une femme sur quatre au cours de sa vie. Bien que le pourcentage de risque varie d’une étude à l’autre, il demeure dans tous les cas extrêmement élevé. En outre, selon l’Organisation mondiale de la santé, la dépression serait récemment devenue la principale cause d’invalidité dans le monde.

Si le risque de souffrir d’une dépression est très élevé, le risque de récidive l’est encore plus. En fait, 50 % des personnes ayant vécu une première dépression en subiront une deuxième. Le risque s’accroît avec chaque récidive, si bien que les personnes qui subissent cette deuxième dépression ont 80 % de risque d’en vivre une troisième.

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour prévenir la rechute

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (Mindfulness-Based Cognitive Therapy  – MBCT) est une combinaison de thérapie cognitive-comportementale (TCC), couramment utilisée en psychologie pour traiter la dépression, et d’un programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience.

Ce nouveau type de thérapie allie donc une approche de psychologie clinique scientifiquement validée (la TCC) et la méditation pleine conscience, une discipline de plus en plus appuyée par la recherche scientifique pour ses bienfaits face au stress et à l’anxiété.

Si les bienfaits de la méditation pleine conscience contre le stress et l’anxiété ne font aujourd’hui plus de doute, il semble que l’on puisse ajouter la prévention des rechutes dépressives à la liste des bienfaits de cette pratique méditative, du moins lorsque cette dernière est combinée à l’approche cognitive-comportementale.

Aux fins d’une étude publiée dans le Journal of Consulting and Clinical Psychology, des chercheurs ont sélectionné des patients ayant subi une dépression majeure et les ont divisé en 2 groupes1. Le premier groupe recevait le traitement habituellement offert aux patients en rémission d’une dépression, alors que le second groupe recevait ce même traitement auquel on ajoutait un entraînement à la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience.

Chez les patients ayant reçu le traitement habituel, 66 % subissaient une rechute de leur dépression. En comparaison, 37 % des patients ayant participé au programme basé sur la pleine conscience subissaient un nouvel épisode dépressif. Ces derniers avaient presque 2 fois moins de risque de rechuter que les patients recevant uniquement le traitement conventionnel. L’ajout de la pleine conscience au traitement conventionnel semble donc une avenue prometteuse dans la prévention des rechutes dépressives, particulièrement chez les patients ayant déjà subi plusieurs rechutes.

Une note sur les termes « rechute » et « récidive » : même si, sur le plan strictement médical, ces 2 termes ont des sens légèrement différents, tenez pour acquis qu’ils veulent ici dire la même chose, c’est-à-dire le retour de la dépression. En gros, si l’on se fie au DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), les 2 termes signifient un retour de la dépression, mais à des stades de guérison différents. D’ailleurs, l’étude citée traite les 2 termes de la même façon.

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience en quelques lignes

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience enseigne au patient à reconnaître ses pensées, ses émotions et ses sensations physiques tout en modifiant sa relation à celles-ci. À titre d’exemple, le patient est encouragé à ne pas porter de jugement sur ses pensées, émotions et sensations, mais plutôt à les considérer comme des événements qui ne font que passer dans son esprit.

Plutôt que de s’identifier à ces événements mentaux ou de les voir comme des représentations fidèles de la réalité, le patient apprend à observer le va-et-vient de ses pensées et émotions sans tomber dans ses schémas habituels de pensées. On pourrait aussi dire que, par la méditation pleine conscience, le patient apprend à débrancher le pilotage automatique de son esprit.

Le but n’est donc pas de banaliser les pensées et les émotions vécues par le patient, mais plutôt d’amener ce dernier à les reconnaître, les accepter, les ressentir et les décrire sans être complètement submergé par elles. Par la méditation pleine conscience, le patient apprivoise ces événements mentaux tout en cultivant une saine distance avec ceux-ci.

Peu à peu, la pleine conscience amène ainsi le patient à reconnaître et à vivre toutes ses pensées, ses émotions et ses sensations sans que celles-ci ne provoquent autant de souffrance qu’auparavant.

Pour en savoir plus sur le traitement de la dépression

Si vous souhaitez en savoir plus sur la prévention des rechutes dépressives à l’aide de la pleine conscience, je vous suggère de jeter un coup d’oeil à l’ouvrage qui sert de référence dans ce domaine : Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression : Prévenir la rechute (Amazon.ca). Bien que j’aie lu des études appuyant cette méthode, je n’ai pas lu cet ouvrage précis. Je ne peux donc malheureusement pas vous en dire plus sur le livre comme tel.

Pour en apprendre davantage sur la dépression elle-même et sur les traitements disponibles, vous pouvez visiter la page de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas. Vous y trouverez une foule de ressources pertinentes sur le sujet.

D’ailleurs, si vous craignez que vous ou un proche souffriez de dépression, confiez-vous à des proches et consultez un professionnel de la santé le plus rapidement possible. La dépression est une maladie et elle peut être soignée. L’important est de ne pas hésiter à en parler et à consulter des professionnels compétents.

Pour apprendre la méditation pleine conscience

Finalement, si vous souhaitez en apprendre plus sur la méditation pleine conscience, cliquez ici pour ne pas rater mes prochains articles!



1 – Teasdale, J., et al. (2000). Prevention of Relapse/Recurrence in Major Depression by Mindfulness-Based Cognitive Therapy. Journal of Counseling and Clinical Psychology, 68(4), 615-623. (Pubmed / Étude complète en PDF sur le site web de l’auteur)

Ce site ne fournit aucun avis médical, traitement ou diagnostic. Les déclarations ci-dessous sont importantes.
Avertissement médical | Mentions légales | Déclaration d'affiliation | Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | Droits d'auteur
Copyright © 2017 Jean-Denis Déraspe. Tous Droits Réservés.